Les amis des abeilles de Chaponost

Mot-clé - rucher

Fil des billets

visite du rucher école début Novembre

20171104_102520.jpg

Les abeilles du Rucher Collectif n'ont pas passé l'hiver

Télécharger l'article du progrès du 17 Avril 2017

2017-04_Le_Progres.jpg

Un nouvel espace au Pressin

Au lycée du Pressin, le rucher comporte actuellement 5 ruches :

  • 2 au club apicole du lycée
  • 3 aux amis des abeilles

Comme l'hiver a été bon, les ruches se portent à merveille et nous allons diviser les ruches : il fallait donc de l'espace.

C'est chose faite grâce à Dédé, François et aux profs du lycée. Le creux d'écoulement a été comblé avec la pose d'une buse et une nouvelle grande plateforme a été aplanie.

Sur la plateforme initiale resteront les 3 ruches des amis des abeilles tandis qu'au fond ont été installées les deux ruches du club apicole et nous espérons bientôt y voir de nouvelles ruches.

Quant aux ruches des amis des abeilles, nous n'espérons pas faire grossir ce rucher et les éventuels essaims créés seront apportés à la Gagère pour renforcer le rucher collectif.

2016-04-06--16.01.21.jpg2016-04-06--16.01.05.jpg

2016-04-06--17.05.28.jpg

Le club en a profité pour changer une de leurs ruches pour pouvoir réparer les dégats du pivert et installer leurs abeilles dans une ruche neuve.

Visite à Combarembert

Aujourd'hui, nous avons visité les ruchers de François et d'Olivier à Combarembert. L'une des ruches de François issue d'une division est malheureusement perdue car orpheline et trop faible en ouvrière. Les autres par contre se portent bien. Les abeilles sont noires et assez agressives !

Olivier a juste à côté quelques ruches buckfast qui se portent très bien.

Nous avons marqué deux reines en vert la couleur de l'année.

La matinée s'est terminée par un apéro chez Pascale et Éric. Merci à eux, c'était très parfait :)

BILAN suite à la création du rucher collectif

WP_000727.jpg

En janvier 2012, nous avons été 4 à nous mobiliser pour la création d'un rucher collectif suite à la réunion annuelle des apiculteurs organisée par la mairie. Nous avons été rapidement rejoint par de nouveaux interessées et sommes actuellement 7 d'horizons diverses à oeuvrer dans le rucher. Les 4 premiers essaims ont été achetés à Francheville chez un apiculteur expérimenté qui nous a fait bénéficié de son savoir et d'un bon prix. Il s'agissait d'abeille noire. Mais pas facile à nottre époque de garder dans la durée nos colonies. La météo n'a pas été de la partie et a perturbé grandement notre tâche, beaucoup d'essaimage et pas de récolte de miel la première année. Nous nous sommes par contre entrainé à faire des séparations de ruche pour éviter justement les essaimages et un apiculyeur de Chaponost nous a donné un essaim d'abeilles Buckfast. Nous avions du coup 7 colonies qui sont entrées en hivernage. Au printemps 2013, il ne restait plus que 6 colonies vivantes. Nous avons à nouveau connu une météo capricieuse et une fièvre d'essaimage. Cela nous a permis de récupérer des essaims vagabonds ce qui a grossi notre rucher et avons acheté 2 nouveaux essaims à Montélimar. 4 ruches du rucher sont parties en transhuamnce dans les monts du Lyonnais de début juillet à fin Aout et ont profité de la floraison du chataigner qui leur a permis de passer un été bien reconstituant. Les ruches qui sont resté à Chaponost ont quant à elles souffert du manque de fleurs surtout au mois d'Aout. Nous avons pu néanmoins faire notre première récolte de miel : 30 kgs de miel toutes fleurs et 16 kgs de miel de chataigner. Cela procure une grande émotion que de récupérer les cadres de hausse lourds de miel, de désoperculer les alvéoles et de le faire couler dans l'extracteur. Les ruches demandent beaucoup d'attention et la longévité des reines a été à plusieurs reprises remise en question. Normalement la nature fait bien les choses et la colonie élève une nouvelle reine, mais nous avons pu observer que souvent cela a avorté. Aussi dès que nous avons eu une ruche orpheline, nous avons cherché à agir pour ne pas la perdre. Nous avons pu avec succès introduire une reine achetée, ou bien réunir des ruches. Pour entrer en hivernage, nous avons actuellement plus que 9 ruches qui se portent assez bien alors qu'on a eu jusqu'à 14 colonies pendant cette saison. Nous avons appris à nos dépens que l'apiculture, à notre époque est extrêmement délicate. Depuis janvier 2013, nous avons fondé une association pour donner une structure à notre rucher collectif mais aussi nous ouvrir à tous les apiculteurs de la commune.

Un point sur le rucher

Après les essaimages, les divisions, la réception des essaims commandés cet hiver le rucher a beaucoup changé.

Les divisions

Nous avons fait 3 divisions au début du printemps. Dans chaque ruchette, nous avons mis 3 cadres de couvains ouverts avec des abeilles et descendu le tout chez Dédé.

Sur les trois, une seule reine est entrée en activité assez rapidement. Dans les autres, toujours orphelines, nous avons mis un carré d'œufs pris sur la buckfast de Xavier. Toutes les deux ont développé des cellules royales mais une seule a fait une reine pondeuse. Il reste donc toujours une ruchette orpheline que nous allons réunir avec la deuxième.

Bilan : + deux essaims

les essaimages

Début juin, nous avons récupéré quatre essaims mais l'un d'entre eux est visiblement orphelin. Nous tentons de lui donner un cadre avec des cellules royales : sinon l'essaim sera séparé et réparti dans les ruches faibles.

bilan : + trois essaims

les achats

Cet hiver, nous avons commandé deux essaims et une reine buckfast au rucher de l'escoutay à coté Montelimar.

La reine a remplacé la reine de notre ruche buckfast qui nous a semblé orphelin. Les essaims ont été placé en ruche au rucher de la Gagère.

Bilan : + deux essaims

bilan

Le rucher est passé de 6 ruches à la sortie de l'hiver à 11 maintenant.

A ce total, il faut ajouter les deux (et bientôt trois) ruches personnelles. Et toujours pas de miel :)

Un 3ème essaimage

Après-midi un peu chargé pour Xavier et moi : nous sommes allés à 15h au rucher pour préparer deux ruchettes pour les deux reines que nous allons recevoir.

En sortant le matériel, nous avons vu un essaim s'envoler et se fixer sur un sapin. Nous avons un peu galéré mais nous avons réussi à le mettre dans une ruchette que nous avons laissé en bord de champ. Il faudra la ramener petit à petit vers les autres ruches.

Faute de ruchette vide, nous n'avons préparé ensuite qu'une seule en prenant deux cadres dans la ruche de Xavier afin de les orpheliner avant la réception des reines. Il reste donc à en préparer une autre pour la 2ème reine.

Un 2ème essaimage

Cet après midi en allant transférer les nouvelles buckfast dans les ruches 10 cadres, Nils (mon fils) à découvert par hasard un essaim à 5 m du rucher. Nous l'avons récupéré et mis dans une ruchette, peut être une reine de la ruche 5... Difficile de faire le point sur l'état du rucher, surtout de tout comprendre avec cette météo.

Fourvoiement des jeunes reines au retour du vol nuptial

Karl Von Frisch rapporte dans son ouvrage "Vie et Moeurs des abeilles" que les moines de St Odile en Bavière avaient perdu en 2 ans 16 jeunes reines sur 21 comptabilisées dans leur rucher. Les ruches étaient de la même couleur blanche. Ils ont donc changé la couleur de leurs ruches et résultat ,il n'y eut que 3 reines perdues sur 42 en 5 ans.

D'où l'utilité d'utiliser différentes couleurs pour les ruches qui soient visibles par les abeilles, à savoir le bleu,le jaune,le noir et le blanc avec une étonnante faculté de voir l'ultraviolet (Un blanc qui absorbe les UV est vu coloré (bleu-vert)par les abeilles alors que le blanc réfléchissant l'UV est vu blanc).

Face à des disparitions de reines, il serait intéressant de peindre nos ruches comme les moines de St Odile l'ont fait. Alléluia !!

Visite au rucher

Xavier et moi avons profité de ce retour de température clémente (entre 18 et 22 degré), ce jour pour aller ouvrir toutes les ruches.

La ruche 7 est sauvée, il y a de la ponte.

La ruche 2 (Buckfast) reste très populeuse mais il n'y a que des cadres de miel, pas de ponte. Nous avons donc fait une opération test en découpant un carré de environ 5 cms de coté d'oeufs fraichement pondus pris dans la ruche 12 cadres de Xavier et inséré sur un cadre de la ruche 2. En espèrant voir naitre une cellulle royale! A suivre...

Dans les ruches 5 et 9, pas de traces de pontes, aussi nous avons laisssé les cellulles royales qui y étaient en nombre.

Les ruches 4 et 8 sont populeuses, couvains et miel sont présents et de plus les hausses commencent à s'alourdir. Nous avons donc détruits les cellules royales présentes à petite dose.

La ruchette (6) va bien. Il y a un cadre de couvain fraichement pondu.

Cath

La buckfast Salaisienne N°2

Voilà en images les infos sur la Bukcfast Salaisienne.

Samedi 11 mai, nous avons posé la première hausse. Après vérification tout semble OK, la reine semble être une très bonne pondeuse. A vous de trouver la reine sur les photos et de jouer à : Ou est Charlie?

Divisions

Aujourd'hui, beau temps, nous en profitons pour ouvrir les ruches et faire des divisions.

  • les ruches 2 et 7 semblent en cours de changement de reines : plein de miel mais plus aucune ponte. Nous leur mettons un cadre de cire pour les occuper. Wait and see...
  • les autres ruches sont en pleine forme : à partir des 6 ruches, nous faisons trois divisions.

Ensuite nous emportons les trois ruchettes dans un petit jardin en face de chez Dédé. Le coin est superbe et nous n'aurons pas besoin de déranger Dédé pour y aller.

Traitement anti varroa avec des huiles essentielles..... et pourquoi pas?

Voilà en pièce jointe les conseils de Bernard Bruyat (apiculteur de Salaise sur Sanne) pour le traitement anti-varroa avec des huiles essentielles.

Dans le même sujet, avec toujours une recette avec des huiles essentielles, vous trouverez le lien cette étude de Ludovic Labeste :

http://www.apiservices.com/articles...

Il y a beaucoup d'autres articles sur internet sur ces traitements naturels aux huiles essentielles, ne coûtant pas cher et surtout sans pesticide!!!!. Je suis partant pour cette expérimentation dans notre rucher école.

A suivre.

La Buckfast de DD

Voilà des photos de la Buckfast de DD, à vous de reconnaitre les apiculteurs !!!

Une nouvelle ruche à la Gagère : La buckfast Salaisienne

Une nouvelle ruche est installée juste à coté du rucher école. Je viens de récupérer un essaim avec une reine buckfast via Bernard Bruyat apiculteur de Salaise sur Sanne. Très bel essaim !!! sur 5 cadres à son arrivée. Actuellement l'essaim est dans la ruche Dadant 12 cadres... encore une nouvelle expérimentation!!! Avec cette nouvelle reine, nous avons les recommandations de faire de l’élevage ou de prendre des œufs pour faire des reines. Les aventures de la buckfast salaisienne sont donc, à suivre !!!

Visite du rucher du 4 mai 2013

Bonjour à tous,

Ce matin la météo ne permettait pas d'ouvrir les ruches. Xavier a œuvré pour tenter que l'eau qui stagne au pied des ruches s'écoule dans le pré. Cela n'a pas été très concluant car il n'y a pas de pente. A prévoir de creuser dans le futur une tranché + du coté de Grataloup!!!

l'après midi le soleil était au RV. Les ruches sont toutes en moyennes à 7-8 cadres de couvains. les cadres de couvain sont magnifiques. Nous avons tué les cellules royales nombreuses, certaines juste l'oeuf était pondu, d'autres était plus développé, il y en avait même une ouverte dans la buckfast. Nous avons mis des hausses à toutes les ruches (sans grille à reine pour faciliter le transit des abeilles dans la hausse pour commencer à bâtir). La hausse de la buckfast qui était déjà en place a commencé d'être bâti

On propose une nouvelle visite samedi 11 mai, RV au rucher à 14H00.

Bonne fin de WE Biz Cath

Visite de printemps

Puisque c'est enfin le printemps, nous avons fait la toilette de printemps des ruches...

Olivier, Gégé, Xavier, Dédé, François et moi-même pour faire la toilette de printemps des ruches ; Stéphane est venu aussi mais vite reparti car tout malade!!!

La mauvaise nouvelle :

La ruche 1 est morte et évacuée au local. Elle a toujours été un peu chétive et avait eu beaucoup de mal à passer l'hiver. En quinze jours, toutes les abeilles ont disparues. Il va falloir toute la nettoyer à neuf.

les bonnes nouvelles :

  • Dans toutes les autres, tout le candi a été mangé.
  • la ruche 2 est très très riche en couvain, mais n'a quasi pas de réserve. Il nous a semblé urgent de la diviser mais finalement nous avons pris un cadre de couvain pour mettre dans la ruche 9, la plus faible. Donc il n'y a plus d'urgence.
  • Les autres ruches vont bien. On a remarqué qu'il y a avait un peu plus de stock de miel chez les abeilles noires. On a vu plein de couvain et des naissances. C'était trop beau.

Le nettoyage

Il a consisté pour toutes :

  • enlever les plastic mais on a laissé les plaques de polistyrène car isolera aussi l'été!
  • gratter la cire et la propolis tout autour
  • nettoyer les fonds (brulé au bec bunsen).

Nous avons cherché à repérer les reines, celle marqué sans problème (ruche 2 et 5 il me semble), les autres pas vu!!! On a aussi changé quelques cadres ou y'avait du moisi.

nourrissage

On a mis 500 ml de sirop à toutes.

A Faire

  • Quand elles auront mangé le sirop, il faut faire les traitements. On a séparé les 2 interventions volontairement (à cause de l'odeur forte du thymol).
  • Puis nouvelle visite Samedi prochain, prévoir ruchettes pour éventuelles divisions et un cadre avec de la cire gaufré pas hoffman pour la ruche 8.
  • Préparer les ruches déposées au local.

Traitement au thymol

Nous avons effectué avec Xavier le traitement ce matin sur 4 ruches, sauf la 5 et la 8 où il restait du sirop. J’irai dans la semaine pour les 2 autres.

A faire

  • Traiter les deux dernières (J’irai dans la semaine)

Visite au rucher

Pressé par l'envie de notre président Steph et de la mienne, nous avons passé les 7 ruches en revue ce jour par une belle après-midi ensoleillée mais ventée. Voici les résultats :

  • ruche 1 : le candi est pratiquement intact, pas d'abeilles visibles et qques abeilles en entrée de ruche.
  • ruche 2 (Buckfast): plus de candi, 8 cadres d'abeilles.
  • ruche 4 : reste un peu de candi, 6 cadres d'abeilles.
  • ruche 5 : plus de candi, 7 cadres d'abeilles.
  • ruche 7 : plus de candi, 8 cadres d'abeilles. Du pollen blanc qui rentre!
  • ruche 8 : candi grignoté au centre uniquement, 8 cadres d'abeilles.
  • ruche 9 : reste un peu de candi, 6 cadres.

Conclusion:

  • La ruche 9 a bien réagi en passant de 3 à 6 cadres occupés en deux semaines ;
  • par contre, la ruche 1 est à la dérive, à moins d'un sursaut il faudra la réunir (pour ma part, je préfèrerai lui laisser un peu sa chance, Steph)
  • Reste à nourrir les 3 ruches très affamées 2, 5 et 7.
  • Nous pouvons nous interroger sur la consommation importante de 5 ruches de 1 pain de 2,5kg en l'espace de 15 jours !! Elles avaient vraiment très peu de réserves pour lutter contre le froid dû à un manque évident de fleurs durant la mauvaise saison passée.

Coup de vent

Je suis passé ce soir à 18h au rucher, rien n'a souffert du coup de vent de ce w.e. En revanche aucune activité autour des ruches (peut être était-ce tard ou faisait il trop froid ?).

- page 1 de 2