Pour mieux comprendre comment contrer l'ennemi, il faut connaitre son fonctionnement.

Je vais vous parler aujourd’hui du varroa
photos_cat_internet_4.jpg

A l'origine , cet acarien vit en équilibre avec son hôte l'abeille Apis cerena qui vit essentiellement dans le sud Est de l'Asie.
Du fait des échanges commerciaux , cet acarien arrive au japon dans les années 1877 et passe sur l’abeille Apis melifera.
l'Apis melifera est plus vulnérable car elle s'épouille moins et a un cycle de développement plus long, ce qui va permettre au varroa de se reproduire et de se multiplier.
Cet acarien a été découvert en France en 1982. Depuis on peut dire que toutes les ruches sont colonisées par le varroa (a part quelques lieux privilégiés comme les iles d'Ouessant)

son mode de reproduction:

lorsqu'il est temps pour les abeilles nourricières de clore les cellules des couvains, la femelle varroa alertée par une phéromone émise par la larve, se réfugie dans l'alvéole avant sa fermeture pour y pondre plusieurs œufs. Le premier né est un mâle chargé de féconder ses sœurs à venir. Le varroa est a l'age adulte en 5 à 7 jours et peut s'accoupler plusieurs fois. A l'ouverture , 1 à 3 femelles sortent avec la mère, le mâle ayant succombé à l’accouplement ou de faim. Elles se propagent dans la colonie et dans les autres ruches. quelques jours plus tard, les femelles varroas sont prêtes pour un nouveau cycle de reproduction.
varroa3.jpg

les varroas choisissent de préférence les alvéoles de faux bourdons car le cycle des abeilles mâles est de 24 jours (ouvrières 21 jours et reine 16 jours), et de ce fait ils peuvent d'avantage se reproduire.

du coté de l'apiculteur:

nous comprenons donc que plus nous avons de couvain, plus nous aurons de varroa.
Les molécules que nous utilisons pour tuer le varroa n'agissent a priori pas ou peu a l'intérieur des alvéoles.
Nous arrivons donc juste a tuer les varroa qui sont accrochés sur les abeilles.
la stratégie est de traiter en fin d'été car il y a eu beaucoup de couvain au printemps et en été et donc , il y a énormément d acariens sur les abeilles à cet époque,( nous traitons toujours après que la récolte de miel soit faites pour ne pas le contaminer avec nos produits de traitement)
et de faire un traitement avant la reprise de la ponte en début d'année en janvier, février avant qu il n'y ait du couvain dans la ruche (mais cela n'est pas facile d'ouvrir la ruche quand il fait froid, et certains produits ne fonctionnent pas à basse température)

au rucher de Chaponost: nous avons opté pour des traitements bio, avec les années précédentes des huiles essentiels de thymol , et cet année nous avons utilisé le varromed,un mélange d'acide formique et d'acide oxalique .
31.08_ttt_varomed.jpg

Olivier a fait un comptage des varroas en septembre pour savoir si il restait du varroa après plusieurs traitements.

le procédé: prendre des abeilles situées sur le couvain (les plus exposées au varroa),
abeilles_sur_couvain.jpg les mettre dans un récipient et les endormir avec du CO2,
abeilles_endormies_au_CO2.jpg puis les shaker ,
abeilles_secouees.jpg au fond de ce" shaker", il y a une grille ou les varroa endormis tombent,
comptage_du_varroa.jpg nous comptons leurs nombres; et remettons les abeilles dans leur ruches pour se réveiller.abeilles_se_reveillent.jpg