Le venin d’abeille

Le venin d’abeille : Hippocrate le préconisait et les chinois l’emploient depuis des siècles notamment en posant directement les abeilles sur les points d’acupuncture.
dard.jpg

Le venin est produit par les glandes situées à la partie postérieure de l’abdomen des ouvrières et de la reine. Il s’accumule dans le sac à venin relié à l’aiguillon encore appelé dard.
piqure_d_abeille.jpg

Pour la colonie, le venin a une fonction de défense en permettant aux abeilles d’éliminer les insectes, petits animaux ou plus gros animaux comme l’ours ou l’homme, prédateurs de la ruche.

Au rucher : En cas de piqure, retirer rapidement le dard car la poche à venin par ses contractions fait pénétrer celui-ci peu à peu, utiliser pour cela l’ongle ou la pointe d’un couteau. Et s’éloigner rapidement des ruches car les phéromones d’alerte sont alors lancées et d’autres abeilles viendront vous attaquer. Vous pouvez chauffer le point de piqure avec l’extrémité d’une cigarette ou un appareil adapté, les protéines du venin seront coagulées par la chaleur et les symptômes disparaitront. On peut ensuite appliquer de la propolis. L’abeille piqueuse mourra car son abdomen sera arraché dans l’action.

Si vous voulez utiliser le venin pour vous soigner :

  • La méthode la plus simple pour extraire le venin est de placer une abeille vivante sur le point à piquer en retirant rapidement, on peut faire des micro punctures( voir piquer sur des points d’acupuncture.)
  • Le venin peut être extrait des abeilles en les mettant sur une sorte de treillis où elles reçoivent un léger choc électrique qui provoque l’éjection du venin, celui-ci est récolté pour être transformé .
  • Soit en injection combiné avec un anesthésique
  • Ou incorporé dans des produits (type crème)
  • Ou utiliser pour faire des granules homéopathiques (apis mellifica, fait avec une abeille entière)

Le venin est très actif. Le froid, même la congélation et la chaleur ne réduisent pas son action. Sec, il peut rester actif plusieurs années.

Mais il peut être toxique et très allergisant pour certaines personnes. Il ne faut pas utiliser ce type de thérapie sans une surveillance médicale. 200 à 300 piqures simultanées entrainent un empoisonnement (selon le Dr Stangaciu)

Mais sous contrôle médicale : la thérapie par le venin peut être efficace.

Un des composants du venin d’abeille est la melitine (40 à60%), cette substance a un pouvoir anti inflammatoire important.

  • Rhumatisme, inflammations des articulations des muscles et des tendons.
  • Traitement de la sclérose en plaques
  • Certaines affections neurologiques (sciatiques, lumbago, douleurs chroniques récidivantes douleurs de zona)
  • Les problèmes dermatologiques : le psoriasis, l’herpès, les mycoses, les mélanomes, les ulcères.
  • En petite quantité, il régule le rythme cardiaque et tonifie l’énergie du cœur.

L’air de la ruche : nouvelle thérapie
air_de_la_ruche.jpg

Des maladies se voient améliorées par l’inhalation de l’air de la ruche :

Affections pulmonaires chroniques, infections des voies respiratoires, maux de tête chronique, stress, dépression, prédispositions aux infections, systèmes immunitaire affaibli, sinusite chronique….