Utilisation du miel :

Activation de la croissance : effet bénéfique sur la croissance osseuse et dentaire et la prévention du rachitisme (du certainement a la capacité de fixation du calcium et du magnésium venu du miel)

Effet énergétique : glucose directement assimilé est disponible rapidement. Le fructose mis en réserve prend ensuite le relais. (Pas de pic glycémique comme avec le sucre de canne ou de betterave). Les oligoéléments et les différentes vitamines complètes l’action énergétique a court ou moyen terme. (Particulièrement utile aux convalescents, aux enfants et aux personnes âgées.

Les miels recommandés sont ceux de châtaigner et de romarin (fatigue, asthénie surmenage)

Tonification de l’appareil digestif :

  • il régule la flore intestinale et stimule la production de suc pancréatique et de la bile.
  • Les miels de romarin, de lavande, de thym soulagent contre les flatulences, les ballonnements et les douleurs abdominales.

Régulation de la fonction cardiaque :

  • Le miel a une action équilibrante du rythme cardiaque, il favorise la circulation sanguine diminue la tension artérielle, augmente la puissance du cœur sain et fortifie le cœur malade. ( l’acétylcholine présente dans le miel explique l’action de relaxation sur tous les muscles lisses.

Les miels d’aubépine et de châtaigner sont particulièrement conseillés.

Effet anti anémique :

  • Le fer et le cobalt active la genèse de l’hémoglobine des globules rouges et expliquent le rôle du miel dans la lutte contre l’anémie.

Protection des voies respiratoires :

  • Les tisanes de miel de sapin additionné de jus de citron sont très employées pour soigner les attaques externes de froid. (Coup de froid, angine, toux)
  • En médecine traditionnelle chinoise, le miel est utilisé pour calmer la toux, la sécheresse de la gorge et de la bouche, pour humecter le poumon (bronchite chronique, asthme bronchique)

Les miels d’eucalyptus, de thym, de lavande sont de très bons antiseptiques pulmonaires.

Pour le rhume des foins, si on utilise du miel local (10 à 20km) autour de chez soi, les pollens qu ils contiennent sont susceptibles d’opérer une désensibilisation.

Contre la fièvre :

  • Le miel de saule peut lutter contre la fièvre (l’acide acétylsalicylique (aspirine) est présent dans l’écorce du saule)

Détoxication du foie :

  • le miel sert à soigner les hépatites, et les intoxications alimentaires.

Le miel de romarin est préconisé pour les insuffisances hépatiques, les lithiases biliaires, la cirrhose du foie celui d’acacia pour la détoxication générale.

Effet laxatif :

  • la forte concentration en fructose favorise le transit intestinal, harmonise l’intestin et combat les fermentations. (Particulièrement utile pour les sujets âgés et convalescents.)

Le miel de Thym

Action sur l’appareil digestif :

  • Action sur les ulcères de l’estomac et du duodénum (action sur l(Helicobacter pylori)
  • Action lors des gastro entérites, pour la réabsorption du sodium et de l’eau (évite la déshydratation des malades)

Le miel de thym, lavande, bruyère eucalyptus ont une action antiseptique détruisent les parasites intestinaux

Action sur l’arbre urinaire :

  • du fait de son effet germicide, le miel est utilisé pour soigner les infections urinaires, les cystites. Il a également une action diurétique et lithique sur les calculs rénaux.

'' Les miels recommandés sont ceux de lavande, bruyère, thym, eucalyptus, conifères.''

Le miel de bruyère est bénéfique pour la prostate.




Équilibre du système nerveux :

  • les vitamines, oligoéléments et autres principes présents à l’état de traces, constituent un ensemble harmonisateur des métabolismes contribuant à l’équilibre du système nerveux.

Le miel d’aubépine calme les angoissés, celui de tilleul favorise le sommeil.

Un mélange de miel propolis, pollen, est indiqué aux enfants souffrant du syndrome d’hyperactivité.

Action germicide :

  • le miel est efficace dans le traitement des affections de la peau et des muqueuses digestives.
  • Il facilite la cicatrisation des plaies, des brulures, des ulcères variqueux qui souvent résistent aux traitements conventionnels, de la gangrène, des ulcères diabétiques et des escarres.
  • Il opère un véritable nettoyage des plaies infectées et nécrosées.

Le miel de thym, et de lavande sont préconisés pour les brulures, plaies diverses, piqures d’insectes, gerçure du sein.

Le miel a une action antifongique et antiparasitaire, préconisé dans le traitement des diverses atteintes de la peau par les champignons (le pied d’athlète ou les parasites comme la teigne)

Pharmacie :

  • pour soigner les écorchures, coupures, crevasses, brulures: Nettoyer et désinfecter la plaie. Appliquer ensuite le miel largement sur et autour de celle-ci , couvrir d’une gaze stérile, et mettre un pansement occlusif par-dessus, renouveler 2 fois par jour jusqu’au début de la cicatrisation.On utilisera de préférence du miel de thym ou de lavande . On peut ajouter au miel 2 à 5% de propolis pour faciliter la cicatrisation.
  • Pour les troubles respiratoires : le miel peut être utiliser en cataplasme, appliquer sur le torse couvrez d’un linge, et emballer le torse avec du film alimentaire, garder toute la nuit. Utiliser de préférences des miels d’eucalyptus, de thym, de lavande.