Généralités sur les hyménoptères :

Les abeilles sont des insectes, elles possèdent par conséquent 6 pattes, 2 antennes, 4 ailes et un corps formé de 3 parties distinctes : tête, thorax et abdomen.

Elles sont généralement velues et se nourrissent de produits issus de végétaux. Les abeilles sont pourvues d’organes spécialement dédiés à la récolte et au transport du nectar et du pollen. De ce fait, on les rencontre essentiellement autour des fleurs et des sites de nidification.

Elles sont de la famille des hyménoptères (hymen : membrane, ptère : aile)

20 000 sortes d’hyménoptères existent dans le monde, 2000 en Europe et 1000 en France
20_sphynx.jpg19_autres_pollinisateurs.jpg

Il existe les abeilles solitaires, les abeilles grégaires qui vivent en bourgade, les abeilles sub sociales et eusociales (qui vivent en grande colonie)

70 % des abeilles solitaires font leur nid en terre (chaque femelle construit son propre nid pour y pondre quelques œufs, elle met à chaque œuf un mélange de pollen et de miel),

30 % sont dans des tunnels créer par d’autres insectes, dans du bois mort, dans des tiges creuses(roseaux), dans des fissures de rocher, dans des tiges à moelle (ronce, framboisier, sureau…)

Les abeilles sauvages sont tout à fait placides et pour un bon nombre totalement inoffensives (préférant fuir a la vue du danger)

Seules les espèces sociales de grandes tailles (abeilles de ruche, bourdons, guêpes, frelons…) peuvent être défensives essentiellement aux abords du nid qu’elles protègent.

Abeilles et plantes à fleurs entretiennent des relations privilégiées depuis leur apparition, il y a une centaine de millions d’années. C’est sur la base du bénéfice réciproque que ce sont établies, diversifiées, voir spécialisées ces relations. En se déplaçant de fleur en fleur, enquête de nourriture, les abeilles frottent leur corps velu aux étamines (partie mâle de la fleur) qui se recouvre de pollen. En butinant, elles transportent alors le pollen jusqu’au pistil (partie femelle de la plante) d’une autre fleur de la même espèce. Ce mécanisme de transport et de dépôt de pollen est appelé pollinisation (par zoogamie : par des animaux pour être plus précis par entomogamie : par les insectes).

Au rucher : nous nous occupons, nous, apiculteur exclusivement des abeilles d’une sorte : les apis mellifera.